Plus de femmes que jamais se présenteront au Congrès en 2018

Plus de femmes que jamais se présenteront au Congrès en 2018

Mes 4 Vérités/ Félix Anoblé (RHDP)/"Bédié oublie que le FPI a été créé pour détruire le PDCI" (Mars 2019).

Anonim

La semaine dernière, le Centre universitaire américain Rutgers pour les femmes et les politiques a publié un rapport annonçant qu'il y aurait 369 candidats potentiels au Congrès en 2018 Comme les dates de dépôt pour la plupart des états sont encore quelques mois, ce nombre est sujet à changement, mais si la course de l'état en Virginie - où le nombre de femmes parlementaires abattu de 17 à 29 - nous donne une idée de ce qui vient, Il est très probable que 2018 verra les candidats à la Chambre les plus féminins se présenter aux élections dans l'histoire des États-Unis.

Après la défaite de la marche des femmes sur Washington après les élections de 2016, il ne fait aucun doute que la présidence de Donald Trump a joué un rôle dans la montée en puissance des femmes dans la politique. Selon Stephanie Schriok, la présidente d'Emily's List, une organisation dont le but est d'aider les démocrates pro-choix à se faire élire, dans les mois qui ont précédé les dernières élections, seulement 1 000 femmes ont manifesté de l'intérêt pour, mais ce nombre est passé à 22 000 après l'élection.

Au moins une partie de l'agitation politique croissante chez les femmes peut probablement être attribuée à la loi américaine sur les soins de santé, qui visait à réduire Medicaid de 880 milliards de dollars et à laisser les 17 millions de femmes qui comptent sur il sans couverture de santé. Cela aurait rendu la couverture de la maternité facultative pour les assureurs et restreint l'accès à l'avortement à travers le pays.

L'administration Trump continue de viser de nombreuses autres coupes dans les programmes d'aide sociale qui affectent principalement les femmes et les familles, y compris l'aide sociale, l'assurance-maladie et (encore une fois) Medicaid. Cela signifie qu'il y a une raison suffisante pour que les femmes se sentent à bout de nerfs - et cela ne va même pas dans les allégations d'inconduite sexuelle du président.

2017 a clairement été l'année où les femmes reprennent le pouvoir et réclament nos voix. Merci aux femmes Temps appelle les "Silence Breakers", nous sommes autorisés à dire "pas plus", nous sommes autorisés à marcher, nous sommes autorisés à dire #metoo, et le plus important, nous exerçons notre droits que les femmes qui se présentent aux élections.

Que pensez-vous de l'essor des femmes en politique? Dites-nous @feminineclub!

Samantha Bambrick

Thèmes: Politique, Empowerment, Problèmes